Accès membres
email:
password:  
Remember me?
Mot de passe oublié ?
Demande de login
 
Presse- Communiqués de presse- Archives 2017- Commerce en ligne : plus de la
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  Commerce en ligne : plus de la moitié s’envole vers l’étranger  
 

 

Vendredi 27 janvier 2017

Le commerce en ligne a progressé de 15% l’année passée. C’est ce qu’il ressort des calculs de Comeos, la fédération pour le commerce et les services, qui représente également les plus grands webshops de Belgique. Les taux de croissance sont positifs, mais l’étude montre aussi que plus de la moitié des achats en ligne sont traités à l’étranger.
En 2016, le chiffre d’affaires total Food et Non-Food atteignait 94,55 milliards. La part de l’e-commerce a grimpé jusqu’à 7,86% l’année passée, ce qui représente 7,43 milliards, soit une hausse de 15% par rapport à 2015.

« Les consommateurs ont à présent clairement adopté le commerce en ligne et s’y adaptent rapidement, en témoigne le succès du Black Friday 2016 (voir tableau 1). Voici deux ans, il s’agissait encore d’un jour comme les autres ; les statistiques montrent aujourd’hui qu’il a été le troisième jour le plus profitable pour les ventes en ligne l’année passée; une journée record absolue, réalisée purement en ligne », explique Dominique Michel, CEO de Comeos.

Part en hausse des achats étrangers

Malheureusement, la part des achats étrangers augmente. 53,7% des dépenses en ligne sont traitées dans un autre pays. D. Michel : « En 2013, la part des achats étrangers s’élevait à 37,3%; à présent, elle représente donc déjà plus de la moitié. Cette évolution a de lourdes conséquences; en tant que secteur, nous avons raté l’occasion de créer 13 739 emplois, qui se sont envolés vers l’étranger. Gestion de sites web, préparation de commandes, logistique, exploration de données, etc… autant d’emplois qui auraient également pu être créés ici. »

4 achats en ligne sur 10 après 17 heures

Le jour où l’on enregistre le plus de ventes en ligne est le mardi (voir tableau 2). « Plus de 40% des achats en ligne se font après 17 heures. Il existe donc une demande claire des consommateurs après les heures de travail. Nous constatons également que de très nombreux achats en ligne sont effectués le dimanche. Il apparaît donc clairement que notre secteur, en Belgique, devrait pouvoir disposer de la flexibilité nécessaire pour satisfaire à la demande des clients », déclare D. Michel.

Voir présentation en annexe

Contact : press@comeos.be - 0492 729 370

Commerce en ligne 2016.pdf

 
 
 

 
 

Update : 27/1/2017

 

StatutsDisclaimerSitemap • Edmond Van Nieuwenhuyselaan 8 • 1160 Brussel • T 02 788 05 00 • info@comeos.be